TOP
Accueil > Actualités > Covid19 : POINT INFO DU 26/03/2020

Covid19 : POINT INFO DU 26/03/2020

Imprimer

Chères consœurs, chers confrères,

Tout d’abord, nous souhaitions vous remercier pour le dévouement et le professionnalisme dont vous faites preuve face à cette crise sanitaire sans précédent que traverse notre pays.

Mais aussi, vous remercier d’avoir gardé vos cabinets ouverts, quelle que soit votre spécialité, permettant d’assurer la permanence de soins comme nous l’impose la déontologie et ce malgré les risques encourus et la baisse d’activité constatée.

Par l’utilisation des moyens modernes mis à votre disposition, vous assurez la régulation téléphonique, la prise en charge des urgences, l’orientation des patients et réalisez des téléconsultations.

Cette dernière technique a d’ailleurs été grandement facilitée par un remboursement et des outils simplifiés. Privilégiez l’utilisation d’applications et de logiciels sécurisés pour l’envoi de vos ordonnances, afin d’éviter l’usage frauduleux de vos prescriptions.

Sachez que l’Ordre, tant au niveau Départemental que Régional ou National, est à vos côtés pour interpeller les autorités sanitaires (ARS, Assurance Maladie, Ministère) quant à l‘invraisemblable manque de moyens : manque de masques en particulier pour nos confrères en 1ere ligne, absence de test, y compris pour nos confrères suspects d’être contaminés. A cela s’ajoutent des tergiversations sur des traitements que certains jugent utiles.

Deux points importants :

- l’utilisation de la Chloroquine : en l’état actuel de l’expérimentation, ce médicament n’est plus disponible en pharmacie et n‘est prescrit qu’à l’hôpital

Inutile donc d’en faire une ordonnance

- Nous attirons votre attention sur la durée des arrêts maladie que délivrés, celle-ci pouvant être source de perturbations importantes dans le fonctionnement des institutions (EPHAD par exemple)

Prise en charge des enfants (selon les préconisations des sociétés savantes de pédiatrie)

- Maintenir en présentielle :
. la consultation de sortie de maternité et du premier mois (si possible plages réservées )
. les consultations avec vaccinations obligatoires (2,4,5, 11, 12, 16 mois)

- Proposer la téléconsultation :
. pathologies infectieuses bénignes de l’enfant fébriles ou non
. suivi maladies chroniques ne nécessitant pas d’examen clinique

- Pour les enfants fébriles :

. ne les recevoir qu’après contact téléphonique ou téléconsultation

. limiter les consultations au cabinet aux enfants de moins de 3 ans ou aux plus grands présentant fièvre qui dure et/ou otalgie et/ou mal de gorge

- Si syndrome grippal :
. téléconsultation pour interrogatoire et juger de l’état général
. si EG bon : envoi fiche conseils de confinement et demande de nouvelles par les parents (tel, mail, téléconsultation) . si EG altéré, polypnée : contacter le 15

Message de l’Assurance maladie aux Professionnels de santé libéraux

Le Forfait Patientèle Médecin Traitant (FPMT) : paiement du solde de ce Forfait Patientèle au titre de l’année 2019, prévu le 27 mars.

Aussi, vous trouverez ci-après trois notes destinées aux médecins et aux centres de santé apportant des compléments d’information sur les mesures dérogatoires dont celles relatives aux IJ des PS libéraux et à la prorogation automatique des ALD.

Tableau récapitulatif des IJ précisant les différentes situations de prise en charge.

Téléconsultations

- les médecins peuvent avoir recours à la téléconsultation sans connaitre préalablement le patient et en dérogeant aux règles du parcours de soins pour les seuls patients susceptibles d’être COVID 19

- les patients sont toujours invités en premier lieu à consulter leur médecin traitant (Décret no 2020-227 du 9 mars 2020 (JO 10 mars 2020).

- les téléconsultations réalisées sont prises en charge à 100 % par l’assurance maladie, pour tous les patients.

Cartographie des officines relais suite aux dons réceptionnés par l’ARS

Suite aux dons de masques émanant des collectivités publiques et des entreprises privées de la région, plusieurs centaines de milliers de masques (FFP1 et FFP2) ont été collectés et sont disponibles dans des pharmacies relais ; Cependant, il est toujours possible de contacter les pharmacies de voisinage.

Nous savons, de même que vos patients, que nous pouvons compter sur vous. L’ensemble du conseil départemental reste mobilisé à vos côtés et à votre entière disposition, par mail ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) et par téléphone (03 20 31 00 30), durant cette crise.